Jeune public


LA PETITE TAUPE ET LES MACHINES
de Zdenek Miler (Rép Tchèque - 2017 - 44 min)
Animation
 

A partir de 3 ans
Les aventures de la petite taupe continuent avec cinq nouveaux courts métrages : La Petite taupe et le hérisson (1970), La Petite taupe et le téléphone (1974), La Petite taupe et les allumettes (id.), La Petite taupe et l'automobile (1963) et La Petite taupe et la musique (1974). 
Ciné concert le mercredi 3 janvier à 11h  
Accompagnement au piano par Maxime Iffour 









DRÔLES DE PETITES BÊTES
de
 
 
Arnaud Bouron, Antoon Krings (France - 2017 - 1h27)
Animation

A partir de 6 ans

Lorsqu’Apollon, un grillon baladin au grand cœur, arrive au village des petites bêtes, il ne tarde pas à perturber la vie du Royaume tout entier… Piégé par la cousine de la Reine Marguerite, la jalouse et diabolique Huguette, Apollon est accusé d’avoir enlevé la souveraine, semant la panique dans la ruche… Marguerite est en réalité captive des Nuisibles, complices d’Huguette qui en profite pour s’emparer du trône ! Apollon le Grillon, aidé de Mireille l’Abeille, Loulou le Pou et ses nouveaux amis, se lance alors dans une périlleuse mission de sauvetage.…
Du 13 décembre au 2 janvier





ERNEST ET CELESTINE EN HIVER
de
 
Julien Chheng, Jean-Christophe Roger (France - 2017 - 45 min)
Animation

A partir de 3 ans

Ernest est un gros ours de Charabie. Il aime jouer de la musique et manger de la confiture. Il a recueilli chez lui Célestine, une petite souris orpheline et ils partagent désormais une maison. Les deux compères ne s’ennuient jamais ! À l’approche des premiers flocons, ils se préparent à l’hibernation d’Ernest : il faut s’occuper de Bibi, leur oie sauvage, qui s’envolera avant les grands froids, se rendre au bal des souris et y fêter le premier jour de l’hiver. Enfin, il ne faut surtout pas oublier de cuisiner de bons gâteaux pour qu’Ernest s’endorme le ventre plein !
Du 27 décembre au 2 janvier


ZOMBILLENIUM
de  Arthur de Pins, Alexis Ducord (France - 2017 - 1h18)
Animation
 

A partir de 6 ans
Dans le parc d’attractions d’épouvante Zombillénium, les monstres ont le blues. Non seulement, zombies, vampires, loups garous et autres démons sont de vrais monstres dont l’âme appartient au Diable à jamais, mais en plus ils sont fatigués de leur job, fatigués de devoir divertir des humains consuméristes, voyeuristes et égoïstes, bref, fatigués de la vie de bureau en général, surtout quand celle-ci est partie pour durer une éternité... Jusqu'à l'arrivée d'Hector, un humain, contrôleur des normes de sécurité, déterminé à fermer l’établissement. Francis, le Vampire qui dirige le Parc, n’a pas le choix : il doit le mordre pour préserver leur secret. Muté en drôle de monstre, séparé de sa fille Lucie, et coincé dans le parc, Hector broie du noir... Et si il devenait finalement la nouvelle attraction phare de Zombillénium ?  
 "Zombillénium" est une réussite complète. Surfant sur la mode des vampires (Twilight), des zombies (The Walking Dead) et autres morts pas tout à fait morts mais morts quand même, le film d'animation d'Arthur de Pins et Alexis Ducord en propose une vision tout à fait nouvelle. Culturebox
Du 3 au 7 janvier





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire